Pêche. Une consultation nationale pour lutter contre les préjugés

Afin de mieux cerner l'image du marin-pêcheur, la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale lance, pendant 1 mois, une consultation sur la profession à destination des professionnels de la pêche, de leur famille et du grand public. Elle alimentera un rapport en cours d'écriture qui doit faire le point sur l'avenir de la pêche française, la gouvernance et la gestion de la filière dans un contexte de Brexit.

Cette consultation intervient alors que le secteur a lancé une grande campagne pour susciter des vocations auprès des jeunes. L'enjeu de renouvellement de main-d’œuvre est important : dans les 5 ans, près de 2 000 marins partiront à la retraite.

Outre les conditions de travail, l'enquête porte aussi sur la protection de l'environnement, la formation des marins, les améliorations attendues.

Elle permettra également de battre en brèche les idées reçues du grand public. Selon un sondage réalisé par Yougov pour France Filière Pêche, 58 % des personnes pensent qu'un marin-pêcheur perçoit un salaire inférieur ou égal au Smic alors que leur rémunération mensuelle varie en réalité entre 2 500 et 3 000€. Par ailleurs, beaucoup pensent que la majorité des espèces que nous consommons (moules, huîtres, crevettes, saumon, thon) sont issues de la pêche française alors qu'elles proviennent de l'aquaculture ou de l'importation.

La consultation s'achèvera le 28 juillet.

Source

Le Télégramme, 04/07/19