Formation des détenus. A Brest, une préqualification aux métiers de la restauration

Ayant la compétence en matière de formation des détenus, le Conseil régional de Bretagne a mis en place depuis 8 mois une préqualification au secteur de la restauration. Dispensée par le CLPS, les détenus sélectionnés sur des critères pénaux, de motivation et de comportement, se formeront pendant 3 mois, à raison de 4 jours par semaine. L'objectif : apprendre les bases de la cuisine et du service en salle et préparer la réinsertion professionnelle.

A Brest, la 3e promotion est en cours, composée de 6 détenus, hommes et femmes. Une vingtaine de personnes ont déjà été formées, une majorité de femmes, alors qu'une soixantaine de détenus sont intéressés par la démarche.

La prison de Brest dispose d'un restaurant d'application, ouvert tous les 15 jours. Les personnes pouvant y manger, sécurité oblige, travaillent ou interviennent à la maison d'arrêt. La cuisine est neuve, équipée de tout le matériel nécessaire. Les couteaux sont dotés d'un système de couleurs et de numéros rattachant chaque lame à un détenu. Alain Crivelli, l'un des 2 formateurs, le concède, "au début, c'était un peu stressant. Mais ça se passe bien. Il s'agit surtout d'éviter des clashs entre détenus". Une fois les gestes de base acquis, les détenus font, sauf exception, un stage de 2 semaines dans un "vrai" restaurant.

Les partenaires établiront dans 2 ans le bilan de cette expérimentation.

Source

Ouest-France, 30/10/18