Travail temporaire. Activité en recul sur le pays de Cornouaille

Après un pic lié aux besoins d'intérimaires, entre le 16 et le 21 mars, pour les entreprises de l’agroalimentaire et de la grande distribution, l'activité des agences temporaires quimpéroises s'est fortement réduite. Si Adecco indique rechercher activement des "agents de production pour l'agroalimentaire", ce besoin est moindre qu'avant la crise sanitaire puisque les ateliers ne produisant pas "des produits de première nécessité ferment", indique Marlène Kernen, responsable de l'agence Samsic emploi.

Les entreprises non essentielles à la nation ont adapté leur rythme et leur chaîne de production via le chômage partiel ou la pose de congés par anticipation. Choix qui affecte également les travailleurs temporaires. Et les rares recrutements sont rendus difficiles par la crainte d'être contaminé par le virus, signale Marlène Kernen.

Source

Le Télégramme, 01/04/20