Santé. Création d'un nouveau zonage pour mieux lutter contre les déserts médicaux bretons

Lancé en 2012 par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, le pacte territoire santé prend fin. Si la Bretagne compte actuellement 94 médecins généralistes libéraux pour 100 000 habitants, chiffre la plaçant dans la moyenne nationale, les zones géographiques des déserts médicaux bretons doivent être revues.

Le redécoupage des territoires prioritaires en matière de santé sera réalisé sur la base des bassins de vie, des besoins de soins de la population, du temps d'accès à une offre de soin, de l'offre disponible et de l'âge des médecins afin d'anticiper les départs à la retraite. D'ici à janvier 2018 des groupes de travail seront lancés sous l'égide de l'ARS pour définir les nouvelles zones prioritaires.

Actuellement, 5,5 % de la population bretonne vit dans un désert médical. Avec le redécoupage, la part de la population concernée devrait atteindre 9,3 %.

Source

Ouest-France, Le Télégramme, 21/03/17