Modernisation de la formation. Les premiers appels à projets seront lancés en mai

Carine Seiler, Haut-commissaire aux Compétences a dévoilé, le 31 mars, les lignes du plan de modernisation de la formation professionnelle doté de 300 millions d'euros par France Relance. Le besoin est réel : un tiers des organismes de formation de moins de 50 salariés, n'a pas, durant cette année d'intensification des formations à distance, évolué en termes de numérisation.

Pourquoi ? Malgré l'envie et le besoin, ils se heurtent à des problèmes de temps, de compétences ou de finances, voire de modalités d'achat inadaptées. C'est la raison pour laquelle l’État s'appuiera sur des consultants labellisés. Leurs prestations, qui devraient débuter à la fin de l'année, seront prises en charge directement ou via les Régions. Ce point reste à trancher.

Le second axe du plan prendra la forme d'appels à projets dotés de 100 millions d'euros pour faire émerger des projets pédagogiques innovants ou transversaux. Les premiers seront lancés en mai, puis tous les 3 mois.

Le développement des tiers-lieux sur tout le territoire constituera le 3e axe du plan de modernisation. Enfin, des logiciels innovants seront développés pour une quinzaine de formations menant à des métiers prioritaires du plan de relance (rénovation énergétique, soin...).

Une conférence de consensus se déroulera au plus tard à l'automne, a indiqué la Haut-commissaire aux Compétences.

Source

Les Echos, 01/04/21