Industrie navale. Coup de projecteur sur le Campus brestois

Le siège du Campus des industries navales (CINav) s'installera aux Capucins, à Brest. Les travaux viennent de débuter. Dominique Sennedot, président du CINav et Chantal Pellae, en charge de l'attractivité des métiers, nous présentent ce campus qui fonctionne sur une démarche public/privé, avec un ancrage territorial fort.

En effet, il associe les Conseils régionaux de Bretagne, de Normandie, de Nouvelle-Aquitaine et de Pays-de-la-Loire, mais aussi les Chantiers de l'Atlantique, Naval Group, CMN, Piriou et la Marine Nationale. L'Occitanie, les Hauts-de-France et PACA pourraient intégrer le dispositif d'ici la fin de l'année.

A Brest, le siège accueillera un vaste show-room valorisant les métiers de la navale ainsi que l'équipe des 5 permanents du Campus. Ce dernier pourra par ailleurs être connecté à d'autres antennes régionales, comme à Rochefort par exemple.

L'une des missions du Campus sera de faire de l'ingénierie de formation sur 16 métiers en tension. Une enquête est en cours auprès de 220 industriels pour connaître leurs besoins en emploi et compétences pour la décennie à venir. "Les 30 premiers répondants font état d'un besoin de 500 recrutements annuels aux niveaux Bac pro, BTS et licence pro". Le Campus va donc travailler à une carte des formations et à "identifier les écarts entre le contenu de ces formations et les besoins des entreprises, avec l'idée de rajouter des blocs complémentaires [...] au cursus existant".

Le CINav souhaite également labelliser des formations. 26 ont déjà été identifiées comme correspondant à l'esprit du Campus. Un comité de labellisation sera créé courant mars. Il décernera les labels avant la rentrée de septembre. Au-delà du label, le CINav souhaite créer une communauté maritime.

Source

Le Télégramme, 14/02/19