Géomètre-expert. Un métier qui recrute

Xavier Nicolas, président de l'Union nationale des géomètres-experts (Unge) de Bretagne indique que le France compte près de 2 000 géomètres-experts qui travaillent dans des cabinets. Si ces derniers sont en nombre suffisant, il manque des géomètres-experts techniciens. "C'est pourquoi la profession s'ouvre de plus en plus vers le salariat", indique-t-il.

La mission première des géomètres-experts est de réaliser des bornages et de délimiter précisément les biens fonciers. Mais les professionnels réalisent également de la topographie, des divisions de biens, des relevés de façade,... Les bureaux d'études des cabinets réalisent des plans de conception d'habitations, de quartiers, de bourgs... Le métier exige de la polyvalence, du relationnel et des compétences de calcul.

3 écoles d'ingénieurs, dont une au Mans, délivrent un diplôme de géomètre-expert DPLG. L'alternance, via un bac pro, un BTS ou un master, permet également de gravir les échelons dans un cabinet de géomètre.

Source

Ouest-France, 21/12/19