Enseignement supérieur. Les grandes écoles, attractives, ne formeraient pas assez aux métiers en tension

Dans le cadre du congrès de la Conférence des grandes écoles (CGE), l'Ipsos a réalisé une étude sur l'attractivité qu'elles exercent auprès des jeunes, de leur famille et des employeurs. Parmi les 46 % de jeunes désirant faire une grande école, 57 % souhaitent faire une classe préparatoire, soit 26 % des 16-20 ans.

Si les grandes écoles et les classes prépas suscitent toujours autant d'attrait, 54 % des recruteurs considèrent qu'elles ne forment pas suffisamment aux secteurs et aux métiers en tension (intelligence artificielle, numérique...). Ce que confirme Sarah Duhautois, auteure de l'étude Ipsos : certains recruteurs dans les start-up s'attachent plus à "la personnalité pour recruter des candidats" qu'au "label grande école et qu'au diplôme", d'autant plus qu'il y a "un formatage supposé de [ces dernières] qui convient moins aux métiers du numérique ou des tech".

Source

Les Echos, 04/10/19