Emplois publics. France Stratégie analyse leur répartition géographique

France Stratégie a analysé la répartition géographique de l'emploi public (Etat, collectivités locales, hôpitaux et grands opérateurs de services publics La Poste - Pôle emploi, la Sécurité sociale) en France. L'étude porte sur les 4,5 millions de postes locaux qui "produisent un service uniquement ou très majoritairement en direction des usagers de sa zone d'emploi" et les 1,3 million de postes non locaux (emplois nationaux, régionaux voire départementaux).

Elle bat en brèche certaines idées reçues. Si le taux d’administration (le nombre d'emplois publics pour 100 habitants) le plus fort est constaté en Ile-de-France, il est identique à celui de la Corse avec 10 emplois publics pour 100 habitants quand les autres régions se situent entre 7,5 emplois (les Pays-de-la-Loire) et 9 emplois. Outre les régions, l'analyse porte sur les 320 bassins d'emploi hexagonaux.

Elle conclue que "les leviers les plus évidents en matière d'aménagement du territoire se situent du côté des emplois de l'Etat, notamment non locaux". Ce constat confortera l'exécutif qui a la volonté de déconcentrer les administrations centrales et projette de transférer 4 000 fonctionnaires de Bercy en province. L'étude souligne toutefois que ce mouvement de décentralisation devrait aussi concerner les grandes métropoles "fortement dotées en emploi public non local et en emploi public en général". Les zones d'emploi qui sont leurs voisines "ont un taux d'administration 3,5 % plus faible que la moyenne".

Source

Les Echos, 28/06/19