Emploi. Les Côtes d'Armor comptent désormais 25 830 chômeurs

Les Côtes d'Armor enregistrent une hausse de 1,5 % du nombre de ses demandeurs d'emploi par rapport au trimestre précédent, augmentation plus légère que sur l'ensemble du territoire breton (2,1 %). Cette évolution s'explique en grande partie par le non renouvellement des contrats à durée déterminée ou intérimaires.

Le département dénombre également 72 515 salariés en chômage partiel, presque un salarié sur deux. "Au 29 avril, plus de 10 000 demandes d’autorisation d’activité partielle ont été validées par la direction du travail (Direccte), [...] près de 5 000 entreprises ont bénéficié d’un report de paiement de leurs cotisations sociales auprès de l’Urssaf, ce qui représente 53,4 millions d’euros. 500 entreprises ont bénéficié d’un report ou d’un remboursement de leurs échéances fiscales."

Concernant l'aide de 1 500€, accessible aux TPE, indépendants, professions libérales et micro-entrepreneur les plus touchés (interdiction d’accueil de public, perte de chiffre d’affaires d’au moins 50 % par rapport à 2019), elle a été attribuée à 7 200 demandeurs pour un montant global de 9,5 millions d'euros.

Pas de licenciement pour l'instant dans les Côtes d'Armor mais l'interrogation demeure sur la situation de l'emploi dans les prochains mois.

"Étant donné la violence du choc économique, est-ce que tous ceux qui sont aujourd’hui en chômage partiel vont conserver leurs postes dans les semaines à venir ? Rien n’est moins sûr, estimaient, le 1er mai, des militants CGT."

Pourtant le département observait une "tendance à l'amélioration" les trimestres passés, comme vient de le confirmer les chiffres publiés par Armorstat pour le 4è trimestre 2019.

Source

Ouest-France, éd. Côtes d'Armor et Saint-Brieuc, 01-02/05/20