Economie. Quelques chiffres pour l'Ille-et-Vilaine

Les chiffres dévoilés par la Chambre de commerce et d'industrie montrent l'ampleur de la crise sanitaire sur l'économie du département. Les chiffres d'affaires, récoltés auprès de 2 046 commerces, pointent en moyenne un recul de 51 % pour le mois de mars et de 75 % pour le mois d'avril. L'impact est identique globalement d'une localité à l'autre, seul Saint-Malo enregistre un recul "encore plus important" avec -59 % en mars et -83 % en avril, du fait de ses activités fortement orientées "vers le commerce et le tourisme".

Sans surprise, les bars hôtels restaurants subissent de plein fouet cette crise avec un recul sur 2 mois de 58 % et 87 % de leurs activités. Certains ont pu limiter leur baisse d'activités grâce à la mise en place de vente à emporter, en ligne...

Les entreprises ont "massivement" activé les aides de l'Etat (aide de 1 500€, chômage partiel, report d'échéances ...) mais 53 % d'entre elles les jugent "insuffisantes" et proposent "des annulations de charges sociales et fiscales, un dégrèvement des taxes locales, des aides au paiement des charges fixes (loyer, assurances, électricité...), une prise en charge [...] des loyers professionnels"...

Et la reprise ? Les entrepreneurs vont avoir un double enjeu à relever : faire revenir le client et supporter la reprise qui sera lente et progressive. 27 % comptent sur le numérique et notamment le marketing digital pour les y aider.

Source

Ouest-France, Le Télégramme, éd. Rennes, 29-28/05/20