Développement durable. Un projet d'hydroélectricité dans la carrière de kaolin de Berrien

Alors que la carrière de kaolin de Berrien connaîtra un épuisement de son gisement dans 18 mois, sa société exploitatrice Imerys cherche une reconversion industrielle. Elle pourrait venir de la société lyonnaise Unite qui propose d'y installer une centrale hydroélectrique.

Les deux réservoirs de la carrière, sous réserve qu'ils soient bien imperméables, seraient utilisés pour faire fonctionner une centrale hydroélectrique par un système de pompage et de turbinage eux-mêmes alimentés par une ferme solaire et des éoliennes.

Le projet, qui séduit l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), nécessite un investissement de 6,7 millions d'euros. S'il se concrétise, ce procédé ouvrirait alors d'autres perspectives industrielles et d'emplois pour les friches industrielles et les carrières en reconversion, en France ou à l'étranger.

Source

Le Télégramme, 21/02/15