Développement durable. La France en retard sur ses objectifs européens

Un an après l'adoption de la loi sur la transition énergétique, le ministère de l'Environnement fait état de 400 territoires à énergie positive, 250 centrales photovoltaïques et 15 000 emplois verts créés. Les résultats sont toutefois plus mitigés lorsqu'on observe le bilan 2015 des énergies vertes en France. Le document, établi par le Commissariat général au développement durable, indique qu'il reste beaucoup à faire à la France pour atteindre, en 2020, l'objectif européen de 23 % de la consommation finale brute d'énergie produite par des énergies renouvelables.

L'an dernier, les énergies renouvelables représentaient 14,9 % de la consommation d'énergie, un chiffre en hausse de 0,4 % sur 1 an et de 5,7 % sur 10 ans. L'étude rappelle que l'objectif fixé à la France pour 2015 était de 17 %.

La production de chaleur par la géothermie, la biomasse, les déchets et le biogaz n'atteint pas les objectifs de 2015, tout comme l'éolien en mer, à l'inverse du secteur des transports, qui a développé les biocarburants.

L'étude conclut que les principaux points de leviers à actionner pour atteindre les objectifs européens sont l'éolien et la valorisation de la biomasse solide.

Source

Les Echos, 23/08/16