Chômage. "Les illettrées" ou le parcours des licenciés de Gad

Réalisé par Philippe Guilloux, réalisateur carhaisien, le documentaire "Les illettrées" revient sur le parcours de réinsertion des salariés licenciés, en 2013, de l'usine Gad de Lampaul-Guimiliau. 889 personnes avaient perdu leur travail, générant un profond traumatisme. 7 ex-Gad, dont un couple, ont accepté de raconter l'après à Philippe Guilloux : les petits boulots, les formations, les réussites, les échecs... Ils avaient tous entre 14 et 20 ans d'ancienneté dans l'entreprise.

Le tournage, réalisé sur 2 ans, s'est fait en plusieurs étapes. Le documentaire, poignant mais "pas larmoyant" précise son réalisateur, raconte toutes les étapes de la quête d'un travail et ambitionne de battre en brèche les idées reçues. "En général, les gens qui parlent de chômage ne sont pas ceux qui le vivent", précise le réalisateur. Neil King, l'un des 7 témoins du film ajoute que "contrairement à ce que pense Mr Macron, il ne suffit pas de traverser la rue pour trouver un emploi. Déjà, c'est plutôt une autoroute. Et il y a beaucoup de circulation. Il faut faire attention de ne pas se faire renverser". Une façon très pudique d'évoquer ses collègues, parfois très proches, qui ont mis fin à leurs jours après la fermeture de l'usine.

Projeté en avant-première le 11 octobre à Landivisiau en présence de l'équipe du film, le documentaire sera aussi diffusé dans d'autres cinémas bretons.

Source

Le Télégramme, 08/10/18