Bâtiment. Le CFA de Quimper recherche des apprentis

Le CFA de Quimper compte cette année 620 jeunes apprentis alors qu'il en faudrait "environ 650 pour fonctionner dans de bonnes conditions". Et que les effectifs étaient, les autres années, en progression annuelle de 3%.

Le centre de formation et ses partenaires s'inquiètent car "il y a très peu de candidats" et autant d'offres de formation en contrat d'alternance ou de professionnalisation que l'an dernier, indique Didier Lamade, le directeur. Il n'y a, par exemple, pour l'instant, que 2 candidats aux 17 contrats proposés dans la formation de couvreur.

Cette situation, qui s'explique en partie par le report de la journée portes ouvertes de mai et des Mercredis de l'apprentissage, est-elle également la conséquence d'une désaffection des jeunes pour ce type de contrats ? Jean-Charles Le Borgne, président de la Fédération français du bâtiment (FFB) du Finistère indique pour sa part ne pas avoir d'inquiétude "sur la dynamique des entreprises mais sur la motivation des jeunes". Christiane Stork, présidente de la Capeb 29, rappelle "qu'il faut environ 8 000 jeunes, chaque année, rien que pour remplacer les départs naturels : retraite, mobilité".

Les professionnels rappellent que les métiers du bâtiment mènent offrent de réelles perspectives d'évolution de carrières et ouvrent les portes de l'artisanat, de la création d'entreprise... Et le secteur repart de nouveau.

La situation est identique aux CFA BTP de Vannes et de Plérin.

Source

Le Télégramme, éd. Quimper, Vannes, Plérin, 22-23/06/20