Apprentissage. Les préconisations de la Cour des comptes pour sortir de "l'impasse financière"

Le succès de l'apprentissage et de l'alternance a un revers selon la Cour des comptes : son financement, insoutenable pour les finances publiques. La Cour des comptes déplore également que les deux dispositifs ne soient pas spécialement ciblés sur ceux qui en ont le plus besoin : les niveaux bac et infra-bac.

Les raisons de l'envolée des coûts sont connues : libéralisation de l'apprentissage, aides exceptionnelles au recrutement d'apprentis et d'alternants pendant la crise sanitaire, progression des signatures de contrats dans l'enseignement supérieur, utilisation massive de ces dispositifs pour lutter contre le chômage, etc. Bilan : un déficit régulier pour France Compétences qui pourrait atteindre 5,9 milliards d'euros cette année.

Face à cette impasse budgétaire, la Cour des comptes préconise notamment de cesser les aides exceptionnelles au recrutement, une idée qui n'a pas, pour l'instant, été retenue par le Gouvernement. Elle propose également de "favoriser les entrées en apprentissage des jeunes d’âge scolaire", de réviser les niveaux de prise en charge des formations dispensées par les CFA ou encore de renforcer les relations entre les établissements du secondaire, notamment ceux de l’Éducation nationale, et les CFA.

Source

Le Monde, Les Echos, Ouest-France, 24/06/22 ; Le Télégramme, 25/06/22