Apprentissage. Des mesures pour lever les freins dans les trois fonctions publiques

L'apprentissage dans la fonction publique progresse. Selon les chiffres communiqués par Olivier Véran, ministre de la Santé et Amélie de Montchalin, ministre de la Fonction publique, 24 800 apprentis travaillent actuellement dans l'une des 3 fonctions publiques contre 13 000 en 2016.

La raison de cet engouement ? Les différentes mesures prises depuis la crise sanitaire pour valoriser ce dispositif de formation. D'autres mesures vont être activées début 2022 pour lever les freins financiers, institutionnels et juridiques à la conclusion de contrats avec les employeurs publics. Voici quelques-unes d'entre elles :

Toutes les offres d'emploi public sont désormais diffusées sur la plateforme "1 jeune, 1 solution". Par ailleurs, les maîtres d'apprentissage percevront 500 euros pour valoriser leur engagement auprès des jeunes. La signature des contrats d'apprentissage sera dématérialisée et certains concours adaptés pour valoriser les compétences acquises en apprentissage.

Les collectivités territoriales recrutant des apprentis percevront une aide de 3 000€. Côté fonction publique hospitalière, les apprentis ne seront plus comptabilisés dans les quotas des écoles de formation d’aides-soignants et d’infirmiers.

Source

Les Echos, 25/11/21