Un tiers des allocataires en activité réduite estime avoir besoin d’un contact avec leur conseiller Pôle emploi (Unédic)

L'Unedic publie une étude consacrée à l'accompagnement des allocataires en activité réduite.

La moitié des allocataires de l’assurance chômage qui travaillaient en juin 2018, ont eu un contact avec leur conseiller Pôle emploi, explique l’Unédic dans une nouvelle étude consacrée à l’activité réduite. 33 % des allocataires pensent qu’ils auront besoin d’avoir un contact dans les mois qui suivent pour échanger sur leur projet professionnel. Pour mémoire, une nouvelle prestation confiée à des opérateurs privés doit se mettre en place dans le courant de l’année 2020. Annoncée lors de la présentation des nouvelles règles de l'assurance chômage le 18 juin dernier, elle permettre d’apporter une "aide construite spécifiquement pour ce public, avec notamment des horaires d’ouverture et d’accompagnement le soir et le weekend, puisque les personnes concernées sont en emploi."

Source

AEF, 09/12/19