Economie. La France retrouve son attractivité

Selon le baromètre d'EY, l'Hexagone retrouve un regain d'intérêt auprès des investisseurs étrangers, boostée par l'effet Brexit et les réformes du droit du travail d'Hollande et de Macron. L'an dernier, 1 019 projets d'implantations ou d'extensions ont été dévoilés, soit 31 % de plus qu'en 2016 et 70 % de plus qu'en 2015. Cette progression permet à la France de se hisser à la 3e place des pays européens, derrière le Royaume-Uni (1 205 projets) et l'Allemagne (1 124 projets).

La France se distingue notamment par une forte attractivité pour l'implantation de sièges sociaux : 59 projets d’implantation de centres décisionnaires contre 16 en 2016. Paris est même jugée la métropole la plus attractive d'Europe devant Londres et Berlin.

Les projets étrangers concernent majoritairement l'industrie qui concentre 323 projets, soit 111 de plus qu'en 2016. Toutefois, ce sont essentiellement des extensions (86 %) de taille moyenne (32 emplois par usine en France contre 50 au Royaume-Uni et 150 en Pologne).

Enfin, si la France attire, les projets étrangers créent en moyenne moins d'emplois en France (25) qu'ailleurs (42 en Europe).

Source

Le Monde, Ouest-France, Le Télégramme, 12/06/18