Stress, perte de motivation, dépression : les travailleurs handicapés ont moins bien vécu le confinement que la moyenne

L'Agefiph et l'Ifop ont lancé une consultation auprès des personnes en situation de handicap sur leur situation pendant la crise du Coronavirus.

"Comprendre finement ce qui a affecté le quotidien des personnes en situation de handicap [pendant la période de confinement], en particulier sur le plan professionnel" : c’est l’objet d’une consultation lancée par l’Agefiph avec l’Ifop, dont les résultats ont été dévoilés le 19 mai 2020. Il en ressort que les personnes handicapées ont plus mal vécu le confinement que la population générale : quatre sur dix déclarent avoir mal vécu cette période, contre un sur quatre pour le grand public. Cela se traduit notamment par des situations de stress, de démotivation, ou de dépression plus fréquentes.

Source

AEF, 25/05/20