La formation entre pairs : et pourquoi pas ?

Une conférence proposée dans le cadre des Rendez-vous du Pacte régional d’investissement dans les compétences. Lors de ce nouveau Rendez-vous du Pacte, découvrez une méthode d’apprentissage originale : la formation entre pairs.

Le rendez-vous du Pacte du 21 juin 2022, proposé par la Région et organisé par le GREF Bretagne était l’occasion de se pencher sur la formation entre pairs. Ce mode innovant de transmission des savoirs permet aux personnes d’un même groupe professionnel d’apprendre ensemble. Le codéveloppement, en plein essor, en est un bel exemple. Il permet de varier les approches et les méthodes pédagogiques, d’apprendre des uns et des autres, et de développer le travail en groupe ou en communauté. Cette conférence, suivie d’un atelier expérientiel, permettait de découvrir cet outil puissant d’intelligence collective.

L'essentiel

Apprendre les uns des autres, de quoi parle-t-on ?

Apprendre ensemble est un moteur exceptionnel pour développer ses connaissances de façon collective. Les bénéfices sont nombreux, comme mutualiser les connaissances, fédérer les efforts pour fournir un travail, multiplier les approches… Mais la principale raison d’apprendre ensemble est le plaisir. Ce désir s’apparente à la doctrine sociale sud-Africaine de l’Ubuntu, citée par Denis Cristol : « on ne peut pas être heureux si les autres ne le sont pas autour de soi ». Là est la philosophie de l’apprentissage entre pairs.

« Apprendre les uns des autres c’est d’abord le plaisir d’apprendre ensemble. J’apprends mieux quand d’autres apprennent autour de moi. »

Aujourd’hui, il existe plusieurs façons de se former ensemble. Des pratiques formelles, comme le mentorat. Mais surtout des pratiques informelles, comme les communautés d’apprentissages (ou épistémiques). Denis Cristol nous parle notamment des clubs que l’on peut trouver à l’Association pour le progrès du Mangement. Il s’agit de se regrouper pour apprendre entre pairs. Cela peut intéresser des personnes qui exercent des fonctions où ils sont seuls, comme les dirigeants d’entreprise.
Naturellement, tous les métiers ne sont pas propices à ce type d’apprentissage. Les compétences techniques doivent être acquises par ailleurs. « Il vaut mieux quelqu’un de plus expérimenté pour apprendre la chirurgie » nous confie Denis Cristol. Toutefois, dans de nombreuses situations, l’apprentissage entre pairs permet de développer ses savoirs et surtout d’accroître un sentiment d’efficacité collective.
Mais alors que devient le formateur ? Son rôle passe d’un transmetteur de savoir à celui de facilitateur. Sa mission est d’accompagner le groupe en les laissant nourrir le contenu. Le facilitateur est là pour fluidifier l’énergie. Comme disait Saint-Exupéry : « Il ne faut pas donner aux autres les plans du bateau, il faut leur donner le désir de la mer ».

Et le codéveloppement dans tout ça ?

Le codéveloppement est né au Québec dans les années 90. Son précurseur, Claude Champagne, nous a fait le plaisir d’être avec nous pour ce webinaire. Il nous explique que c’est une méthode pour activer l’apprenance de personnes qui croient pouvoir apprendre les unes des autres en s’entraidant dans un cadre structuré. C’est une méthode d’apprentissage en groupe, mais c’est aussi une méthode centrée sur l’activité. Le groupe de codéveloppement doit pouvoir échanger en toute confiance et en toute liberté.

« Les règles élémentaires en codéveloppement sont la bienveillance, l’écoute et la confidentialité »

Pour créer un groupe, il faut réunir des personnes ayant des intérêts communs. Cela peut-être un métier bien sûr, mais aussi d’autres communautés comme les parents d’élèves, des personnes en recherche d’emploi… On peut tout imaginer ! Ce sont des groupes de 5 à 10 personnes qui se positionnent à tour de rôle dans une posture de consultant et de client. Le client expose une problématique et les consultants proposent des idées pour solutionner cette dernière. Les facilitateurs, eux, ont une position basse par rapport au groupe. Ils sont là pour faire respecter les règles, donner des consignes, faire attention au temps et être garant de la circulation de la parole.

 

Alors comment ça marche le codéveloppement ?

Véritable coach et facilitatrice, Anne Dallant nous expose concrètement comment se construit cette méthode. Un groupe de codéveloppement, c’est d’abord un groupe de pairs de 5 à 10 personnes. Il va y avoir autant de séances qu’il y a de personnes. Une séance se construit en six phases :

  • Phase 1 : exposé du client. Cela peut être un problème, une préoccupation ou un projet à exposer.
  • Phase 2 : la clarification. Les consultants vont poser des questions pour éclaircir le sujet.
  • Phase 3 : le contrat. Le client va redire ce dont il a besoin sur le contenu et sur la forme. Il va poser son contrat.
  • Phase 4 : la consultation. Les consultants vont nourrir le client avec des propositions. Le client ne dit rien, mais prend des notes.
  • Phase 5 : le projet d’action. Le client dit ce qu’il en retire par rapport à sa problématique de départ.
  • Phase 6 : les apprentissages. Le client et les consultants partagent les apprentissages individuels et collectifs liés à la séance.

N’hésitez pas à visionner ou revisionner notre webinaire sur la formation entre pairs pour en savoir plus et pourquoi pas, mettre en pratique cette méthode d’apprentissage originale !

Une web-conférence expérientielle et à distance !

Parce que vivre l’expérience fait également partie des principes fondamentaux de la formation entre pairs, nous avons proposé une conférence qui permette de tester ces modalités :

  • Une prise de note collaborative, en live, pendant la conférence, à plus de 160 participants. Voir le résultat
  • Une séance de co-développement avec un groupe de 10 personnes, animé par Anne Dallant en amont de la conférence.
  • Un atelier avec 100 participants pour décrypter et analyser ensemble les phases d’une séance de co-développement.

Les intervenant·e·s

Claude Champagne

Claude Champagne est l’un des précurseurs de la méthode du codéveloppement avec Adrien Payette. Il est l’auteur de « Le Groupe de codéveloppement professionnel » ouvrage novateur dans la diffusion de cette méthode. Il est aujourd’hui consultant en apprentissage et pratiques de collaboration.

 

 

Anne Dallant

Anne Dallant, de Point de Mire, est coach et facilitatrice en codéveloppement professionnel. Elle accompagne les entreprises à travers cette approche en intelligence collective favorisant le partage des pratiques, la culture d’entraide, la recherche de solutions aux problématiques des participants.

 

Denis Cristol

Denis Cristol est directeur Innovation et Développement de l’Association pour le progrès du Management. Chercheur associé à Paris Ouest, il est spécialiste des communautés d’apprentissage et de la pairagogie.

Aller plus loin