Fonction publique territoriale. Dans le Finistère, le Centre de gestion peine à recruter

Le Centre de gestion (CDG) du Finistère fournit, chaque mois, près de 160 personnels de remplacement aux collectivités territoriales. L'an dernier, un cinquième de ses 2 024 offres n'a pas trouvé preneur. "La situation est de plus en plus critique", indique Yohann Nédélec, son président, car les besoins augmentent - et continueront à augmenter avec les départs à la retraite - alors que les candidats aux emplois publics territoriaux sont peu nombreux.

Pourquoi ? Ces métiers (secrétaires, cuisiniers, animateurs jeunesse, agents polyvalents entre autres), non spécifiques, sont aussi présents dans le privé où ils sont souvent mieux rémunérés.

Pour attirer des candidats, le Centre de gestion et la fonction publique mettent notamment en avant les possibilités de formation, d'accompagnement lors de la prise de poste, les évolutions professionnelles et l'opportunité de travailler près de chez soi.
Un diplôme universitaire de compétences en administration a par ailleurs été lancé l'an dernier. La première promotion vient de s'achever.

Source

Ouest-France, éd. Finistère, 12/05/22