Marché du travail. A Quimper, un plan d'actions pour aider les entreprises à recruter

Avec un taux de chômage de 6,5 %, le bassin d'emploi de Quimper (Quimper-Briec-Fouesnant) frise le plein-emploi. Résultat, les entreprises peinent à recruter alors que la relance économique est là. C'est pourquoi, Philippe Mahé, préfet du Finistère, lance un plan d'actions.

Ce dernier doit permettre de meilleures connexions entre l'enseignement, la formation, l'économie et Pôle emploi pour ouvrir le champ des possibles aux jeunes, aux personnes en reconversion.

Plusieurs représentants des filières professionnelles, réunis le 28 mai avec le préfet, constatent une inadéquation entre les besoins des entreprises et les profils des demandeurs d'emploi. Ce qui explique que sur 1 000 projets de recrutement sur le territoire, plus de 700 sont considérés comme difficiles à pourvoir, par manque de qualifications spécifiques ou pour des problèmes de mobilité, de salaire...

Sophie Rogery, directrice de Pôle emploi Quimper, rappelle que 2,9 % des recrutements publiés sur le site ont dû être abandonnés faute de candidat. Un chiffre sous-estimé puisque seule une entreprise sur trois fait appel à l'opérateur public pour recruter.

Le plan d'actions quimpérois pourra se dupliquer, si besoin, sur d'autres territoires finistériens.

Source

Le Télégramme, éd. Quimper, 29/05/21