Entretien. Labellisation des Missions locales : une première en Bretagne avec la Mission locale de Vitré

Le réseau des Missions locales a entrepris une démarche de labellisation dans toute la France. La Mission locale Porte de Bretagne à Vitré fait partie des premières à obtenir le label. Le directeur, Bruno Maisonneuve revient sur la labellisation. 

Visuel_MissionLocale_allongée
La Mission locale Porte de Bretagne est la première à recevoir la labellisation dans la région. Crédit photo : Mission Locale Porte de Bretagne 

Visuel_MissionLocale BrunoMaisonneuve Bruno Maisonneuve est directeur de la Mission locale Porte de Bretagne située à Vitré et le référent régional labellisation. Il est impliqué depuis de nombreuses années dans la mise en œuvre de démarches qualité et est également auditeur ICA de l’Afnor.  

Depuis fin 2022, l‘Union nationale des Missions locales (UNML), les Associations régionales (ARML) et les Missions locales sont engagées dans un processus de labellisation. Ce label national garantit la conformité des prestations délivrées et l’égalité de traitement des demandes dans une logique d’amélioration  continue. 

En Bretagne, la Mission locale Porte de Bretagne est la première à recevoir le label. Bruno Maisonneuve revient sur la démarche. 

Expliquez-nous la genèse de la démarche de labellisation.

C’est un sujet porté par des Missions locales en France depuis quelques années et engagé par l’UNML depuis fin 2022. La Mission locale Porte de Bretagne s’est lancée dans la démarche début décembre. Au niveau national, quinze dossiers ont été étudiés en décembre, dont onze Missions locales, trois Associations régionales des missions locales et l’Union nationale. Au total, quatorze structures ont été labelisées.  

La labellisation des Missions locales, concrètement, qu’est-ce que c’est ?

Plusieurs documents dont la grille de l’audit nous permettent de nous aiguiller. La grille nous précise les critères d’évaluation. Chacun des critères est noté de 1 à 4, 4 étant le niveau de performance le plus élevé. Le binôme d’auditeurs établi une notation. Il faut dépasser le seuil de 80 % des critères allant de 3 à 4. 

Pouvez-vous préciser ?

Nous sommes évalués sur cinq axes. Premièrement, la gouvernance : dans quelle mesure les administrateurs sont impliqués dans la vie de la structure ? Deuxièmement, le positionnement et les valeurs de la Mission locale : on vérifie que l’on touche l’ensemble de notre public et l’un de nos publics prioritaires. Troisièmement, l’ancrage territorial de la Mission locale. On vérifie que la Mission locale est ancrée sur l’ensemble du territoire. Quel est le niveau de collaboration avec les partenaires pour établir un diagnostic territorial partagé ? Comment travaille-t-on avec les partenaires ? Comment est-ce que tous ensemble, on travaille à une meilleure connaissance de la situation des jeunes pour mettre en place un service ? Quelle est notre capacité à établir des missions nouvelles ? Le quatrième point, est central : l’offre de service de la Mission locale. Comment est-ce qu’on communique, repère, prend en charge et accompagne les jeunes ? Comment on les appuie sur le recrutement ? Enfin, le cinquième axe est celui du management et du pilotage de l’activité. Cela concerne la charte graphique ; la gestion comptable. On regarde également si l’on fait monter en compétences nos collaborateurs. Est-ce qu’on a une démarche en interne d’amélioration continue ?  

Quel est le calendrier ?

L’objectif d’ici à fin 2024, c’est la labellisation de l’ensemble du réseau. L’essentiel des audits s’opèrera au deuxième semestre 2024. Pour la Bretagne, quelques Missions locales vont solliciter le label au cours du premier semestre 2024.

Quel est l’objectif de cette labellisation ?

À Vitré, nous sommes engagés dans des démarches de ce type-là depuis plusieurs années. Nous sommes déjà Iso – 9 001 et engagés dans l’obtention du label Lucie 26 000. Nous nous sentions dons prêts pour sauter le pas. Cette nouvelle labellisation, c’est une forme de reconnaissance de la qualité de l’offre de service. C’est aussi une manière de tester la démarche et passer le message aux collègues. Cela nous a aussi permis de confirmer qu’il fallait encore plus collaborer avec les partenaires. C’est la reconnaissance par nos partenaires financiers, opérationnels ou institutionnels d’une offre de service de qualité.  

Comment ça s’est passé ?

Nous avons entrepris les démarches à l’automne et passé l’audit le 7 décembre 2023. Deux auditeurs étaient présents dans nos locaux une journée, suivie d’une commission avec des représentants du réseau, de l’État, des collectivités territoriales, de financeurs, des acteurs du monde associatif et économique. Le soir même, les auditeurs nous ont remis leur avis, puis le dossier est passé en commission nationale de labellisation le 20 décembre 2023.   

Un conseil pour les Missions locales candidates au label ?

C’est un label accessible, mais exigeant. Je dirais qu’il faut impliquer l’ensemble des parties prenantes : gouvernances, collaborateurs et les acteurs du territoire. Repérer des manques pour évoluer ensuite, c’est aussi nécessaire.

Vous êtes également référent labellisation mission locale, en quoi cela consiste ?

Ma mission, c’est accompagner les seize Missions locales jusqu’à l’obtention du label comme lors des Labels days en 2023. Il s’agissait d’un temps collectif pour préparer, identifier les sujets critiques et trouver ensemble des solutions pour coller aux critères du label. Par exemple, le 17 janvier 2024, j’étais à Lorient pour faire un audit à blanc. Et à l’issue de la journée, la Mission locale de Lorient a pris sa décision sur son délai de candidature. 

Et la suite pour la Mission locale de Vitré  ?  

La prochaine étape, c’est accompagner les autres Missions locales et notre candidature à l’obtention du label Lucie 26 000 afin d’introduire une dimension environnementale dans les pratiques professionnelles. Cela concerne par exemple l’impact du numérique dans nos pratiques, de nos mobilités et de celles des jeunes. Il y a aussi une implication sur le volet sociétal.

Aller plus loin

Labellisation du réseau des Missions locales : point d’étape de la démarche en Bretagne 

Publié le  
19 octobre 2023 

Le réseau des missions locales veut créer un label national 

Publié le  
20 décembre 2022 

Toutes les ressources « Mission locale »

Publié le  
Sur le site du GREF Bretagne