Vélo. Pénurie de réparateurs qualifiés

Lancée en mai dernier par Barbara Pompili, ministre de l’Écologie, l'opération "Coup de pouce vélo", visant à inciter les Français à remonter en selle, a été un succès. Elle a généré un million de réparations auprès des 4 000 réparateurs et moniteurs partenaires. Ce qui a provoqué une forte tension sur les pièces détachées... et sur les réparateurs.

Selon une enquête de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), 60 % des vélocistes aimeraient recruter, mais plus de la moitié peinent à trouver les profils formés. Cette situation s'expliquerait, selon Willy Hubert, gérant des Cycles Hubert, entreprise indépendante basée à Reims, par le fait que "[...] les réparations [soient] de plus en plus techniques du fait de l'explosion du vélo électrique, [...] et que les formations « cycles » actuelles [soient] orientées vers les motos". L'opération "Coup de pouce vélo" lui a permis de réaliser près de 500 réparations, le double d'une année normale.

Le ministère de la Transition Ecologique a annoncé, en mai, la création d'une académie des métiers du vélo. Elle formera, à terme, près de 500 professionnels de la réparation.

Face à l'engouement, l'opération "Coup de pouce vélo" sera prolongée jusqu'au 31 mars 2021.

Source

Les Echos, 04/01/21