VAE. Prochaine simplification du dispositif pour atteindre 100 000 parcours annuels

Pour Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la formation professionnels, la Validation des acquis de l'expérience (VAE) est un "vrai outil de promotion professionnelle" qui peut contribuer à atteindre, en 2027, l'objectif de plein emploi d'Emmanuel Macron. Cependant, le dispositif, qui fête ses 20 ans, peine à décoller.

En 2020, près de 45 000 personnes ont entamé une démarche de VAE, un chiffre en recul annuel de 25 %. Cette même année, sur près de 30 000 candidats ayant soutenu devant un jury, seuls un peu plus de 18 000 ont obtenu une certification totale. La lourdeur de la préparation du dossier décourage de nombreux candidats et génère de nombreux abandons.

Pour y remédier, le dispositif va être simplifié afin d'atteindre l'objectif de 100 000 parcours par an d'ici cinq ans, soit le triple de 2021. Pour alimenter leur réflexion, les partenaires sociaux pourront s'appuyer sur le rapport Rivoire et l'expérimentation qui en a découlé ou sur le test d'une VAE "parcours", plus rapide, lancé en juin auprès de 3 000 candidats et reconnaissant tous types de compétences et non pas uniquement celles liées aux gestes métier. Il leur faudra également résoudre le problème des jurys qui peinent à mobiliser des professionnels.

Pour Carole Grandjean, la VAE et le projet de passeport compétences, en cours de conception à la Caisse des Dépôts, sont liés. Ce dernier, initialement prévu pour cette année, devrait voir le jour au premier semestre 2023.

Source

Les Echos, 23-29/08/22