Travail temporaire. Près de 558 000 ETP détruits en mars

Le Coronavirus impacte très négativement le monde du travail temporaire : entre la première et la seconde quinzaine de mars, 557 500 ETP devraient être détruits, indique Prism'emploi. Les réductions d'activité varient, de 60 à 90 % selon les secteurs.

Elles sont plus fortes dans l'industrie et le BTP, qui représentent traditionnellement 60 % de l'emploi en intérim. A l'inverse, il y a peu d'impact sur le commerce de détail et la distribution qui "représentent une très faible part du volume de l'intérim".

La demande d'emploi progresse dans "la logistique, la grande distribution et l'agroalimentaire". "Les agences font le maximum pour mobiliser leur vivier de salariés intérimaires et trouver des ressources pour répondre à la demande, dans le respect des consignes gouvernementales", indique Prism'emploi.

La fédération rappelle que les intérimaires sont éligibles, sous conditions, au chômage partiel, de même que les agences de travail temporaire.

Source

Les Echos, Le Télégramme, 20-19/03/20