Transport. Une situation gravissime en Bretagne

Pour Gérard Lahellec, vice-président du Conseil régional de Bretagne en charge des Transports, la situation régionale est "gravissime" pour le ferroviaire, l'urbain, l'interurbain, le maritime et l'aérien. Il estime le manque de recettes à près de 50 millions d'euros pour cette année. Si on enlève les charges compensées par l'Etat (chômage partiel, ...), le déficit est de 25 millions d'euros.

La situation est très compliquée pour les aéroports bretons, confrontés à un trafic nul. Par ailleurs, ils font face à la stratégie de désengagement de trafic court courrier domestique d'Air France. Certains n’excluent pas des plans sociaux.

Tous les aéroports français sont fragilisés. L'Union des aéroports français (UAF) estime à 35 000 le nombre d'emplois menacés au national.

Source

Le Télégramme, 11/06/20