Transport. Le point sur l'activité à Loudéac

A la différence du BTP ou de la restauration, le secteur du transport est encore en activité. Mais la situation dépend beaucoup de la spécialisation des entreprises. Le territoire de Loudéac compte une quarantaine de sociétés de transport. Comment vont-elles ?

Les transports Hochet, spécialisés dans l'approvisionnement des grandes et moyennes surfaces, tournent à plein régime. Nicolas Hochet, l'un des 2 gérants, indique travailler "à 115 %". Des intérimaires ont été recrutés la semaine dernière et des congés payés ont été reportés.

A l'inverse, les transports Sohier tournent à 50 % puisqu'ils acheminent des camping-cars, des mobiles-homes et des caravanes. Le groupe Garnier connaît, pour sa part, une situation très dégradée : son activité liée au bâtiment est pratiquement nulle et celle générée par la nutrition est très irrégulière. Spécialisés dans les transports de ferrailles, métaux et de denrées agroalimentaires, les Transports Centre Bretagne ont fonctionné à 90 % de leurs capacités lors de la première semaine de confinement. Mais ils font actuellement face à l'arrêt de 6 salariés sur une cinquantaine.

Face à cette situation, le chômage partiel se profile pour beaucoup d'entre-elles. Il est déjà en place chez les Transports Sohier où seuls 22 camions roulent sur 55. Les Transports Centre Bretagne ont, pour leur part, 2/3 de leur effectif au chômage partiel depuis lundi, chômage partiel qui pourrait se prolonger en avril si le ralentissement d'activité perdure. Même le géant Garnier (1 075 salariés dont 850 chauffeurs) vient de faire sa demande.

Source

Le Télégramme, éd. Loudéac, 31/03/20