Transitions Collectives. Un nouveau dispositif pour faciliter les reconversions

Transitions Collectives (TransCo), nouveau dispositif de reconversion créé pendant la crise sanitaire par le Gouvernement et les partenaires sociaux, doit aider les salariés dont le poste est menacé à se former à un métier localement porteur, sans passer par la case chômage. Une instruction, envoyée le 15 janvier aux Direcctes, lance le démarrage de TransCo.

Qualifié de "réelle innovation sociale" par la CFDT, Transitions Collectives bénéficie de 500 millions d'euros du FNE-Formation et associe plusieurs partenaires : Opco, opérateurs du CEP, Direccte, Crefop, les associations Transitions Pro, la DGEFP au niveau national...

Les entreprises intéressées par la démarche devront, au préalable, réaliser une analyse de type Gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP) pour identifier leurs besoins de main-d’œuvre. Des plateformes territoriales mettront en relation celles ayant des salariés à reconvertir avec celles qui embauchent. La formation et la rémunération des salariés sera prise en charge par l’État : le barème variera de 40 à 100 % selon la taille de l'entreprise.

Les salariés, volontaires, seront accompagnés dans leurs démarches par les opérateurs du CEP. A l'issue de la formation, ils retrouveront leur poste ou équivalent dans leur entreprise d'origine, s'ils n'ont pas démissionné.
Selon le Gouvernement, les premiers dossiers de reconversion pourraient être traités le mois prochain. Une campagne de promotion devrait prochainement suivre. 

Source

Les Echos, 18/01/21 : Ouest-France, 06-16-17/01/21