TransCo. Première expérimentation en sanitaire et social

Une douzaine d'agents de ménage de Derichebourg Multiservices, activité mise à mal par la pandémie, entament une reconversion d'aide-soignant. Engagés dans un parcours de Transitions Collectives (TransCo), ils ont pu, pendant une semaine, découvrir leur nouveau métier et valider leur choix. Confortés, ils suivent ainsi, sans passer par la case chômage, une formation de 14 mois qui débouchera sur un CDI à temps complet chez Korian, l'un des leaders du secteur de l'hébergement des personnes âgées.

Expérimental, le dispositif national Transitions Collectives doit faciliter la reconversion, vers des métiers qui recrutent ou en tension, de salariés d'entreprises fragilisées par la crise. 500 millions d'euros sur 2 ans sont dédiés au financement des rémunérations des salariés volontaires qui conservent leur emploi jusqu'au bout et peuvent stopper, s'ils le souhaitent, le processus de reconversion. 

Le ministère du Travail n'a pas fixé d'objectifs chiffrés. Mais le Medef craint que la complexité de Transitions Collectives n’effraie les PME qui devront être "vigilantes". Quant à l'ANDRH, qui compte près de 5 000 entreprises membres, elle indique que 64 % d'entre elles "connaissent peu ou mal" ce dispositif.

98 expérimentations Transitions Collectives ont lieu, au national, dont 5 en Bretagne.

Source

Les Echos, 28/05/21 ; Le Monde, 10/06/21