Tourisme. Le détail du plan national pour revaloriser les métiers de la filière

Après l'effondrement du tourisme dans le monde ces derniers mois, le gouvernement entend redonner à la France la première place des destinations mondiales. "Destination France", ce nouveau plan vise notamment l'amélioration de l'attractivité des métiers du tourisme et de l'hôtellerie restauration et des formations pour y accéder. L'objectif : faire face à une pénurie de main-d'oeuvre sans précédent*.

Quels axes seront développés ?

- travailler à l'attractivité du secteur grâce à "5 millions d'euros pour les deux années à venir pour la promotion des métiers du tourisme", avec dès 2022, des initiatives pour attirer les jeunes, comme la "Semaine du tourisme",

- améliorer la formation : financement de postes d'enseignants-chercheurs, et structurer une "filière d'excellence du tourisme",

- mobiliser 1,9 milliard en faveur des entreprises pour les aider à attirer du personnel grâce à une offre de logement, et à numériser la filière...

La Banque des territoires consacrera 60 millions d'euros "à la régénération d'une hôtellerie milieu de gamme située en milieu rural ou périurbain". Les tourismes d'affaires et de l'événementiel n'ont pas été oubliés avec 100 millions d'euros d'aide.

*De 150 000 à 200 000 emplois en équivalent temps plein pour les seuls secteurs de l'hôtellerie et de la restauration.

Source

Les Echos, Le Monde, Le Télégramme, Ouest-France, 20-21/11/21