Textile. Une ATE pour former des couturières chez Le Minor

Le Minor, entreprise textile de vêtements bretons, est confrontée à de nombreux départs à la retraite et à une pénurie de couturières qualifiées. Si l'âge moyen des salariés s'est rajeuni (34 ans contre 58 il y a 2 ans) et que l'effectif est passé de 22 à 47 salariés en 2 ans, 12 personnes manquaient encore pour que l'entreprise puisse répondre aux commandes. C'est dans ce contexte qu'est née l'action territoriale pour l'emploi (ATE). Financée par le Conseil régional de Bretagne, elle va permettre de former une quinzaine de personnes.

La formation, qui a débuté le 12 novembre 2019, prendra fin en juillet. Les stagiaires, venant d'horizons divers, sont formés 2 semaines par mois par l'Institut français de textile et de l'habillement et le reste du temps, par un formateur interne à la société. Certains stagiaires ont déjà travaillé dans le textile mais acquièrent de nouvelles compétences en travaillant le coton.

A noter, Le Minor a embauché 6 anciennes salariées de Fileuse d'Arvor qui n'ont pas été conservées lors du rachat en 2018 par Armor-Lux. Elles travaillent désormais dans un atelier d'assemblage à Quimper où, en partenariat avec la fondation franco-britannique de Sillery, elles forment 5 travailleurs en situation de handicap. Avec ce nouveau site, l'entreprise espère développer son marché.

Source

Le Télégramme, 24-25/02/20