Spectacle vivant. 31 cafés-concerts finistériens intéressés par le fonds d'aide à l'emploi des artistes dans les cafés et les restaurants

Le Finistère compte 165 cafés-concerts qui constituent une scène majeure pour les artistes en quête de diffusion. 60 % d'entre eux programment des groupes finistériens. Cependant, précise Jacques Gire, directeur de Musiques et danses en Finistère, "seulement un tiers d'entre eux dégagent une économie suffisante pour payer les groupes, les autres tournent autour du smic".

Aussi, 31 cafés-concerts du Finistère pourraient bénéficier du Fonds d'aide à l'emploi des artistes dans les cafés-concerts et restaurants, un "fonds novateur qui permet d'accompagner [les cafés-concerts] dans leurs fonctions d'employeurs, de pérenniser les métiers d'artistes du spectacle vivant, de favoriser l'émergence et la mobilité des artistes", détaille Jean-Jacques Gire. Le fonds "aide les cafés-concerts à employer les artistes et les techniciens en prenant en charge une partie des coûts salariaux".

Ce fonds d'aide va bientôt être soumis aux élus du Conseil départemental et du Conseil régional. Il pourrait être activé en Bretagne et être doté d'une enveloppe de 57 000€ pour l'ensemble du territoire breton, dont 5 000€ pour le Finistère.

Chaque année, le département accueille 1 833 concerts qui représentent 3 560 artistes programmés et 712 356 spectateurs. Les deux lieux majeurs sont le Vauban à Brest ou le Run ar Puñs à Châteaulin qui proposent tous deux plus d'une centaine de concerts chaque année.

Source

Ouest-France, éd. Finistère, 26/06/17