Service civique. 1 300 jeunes finistériens engagés en 2019

En 2019, 1 300 jeunes finistériens (0,8 % des jeunes du département) se sont engagés en service civique. Qui sont-ils ? Pourquoi ont-ils choisi ce dispositif ? Que leur apporte-t-il ?

90 % d'entre eux ont réalisé leur service civique dans leur département de résidence contre 98 % en moyenne nationale. 145 se sont même engagés à l'étranger.

Béatrice Angrand, présidente de l'Agence du service civique, constate une hausse de 12 %, entre juillet 2019 et juillet 2020, des inscriptions de jeunes finistériens sur la plateforme. Elle l'explique par un fort désir d'engagement des jeunes, une bonne notoriété du dispositif mais aussi par les impacts de la crise sanitaire sur les projets d'étude ou l'insertion professionnelle. Elle remarque que le dispositif sert souvent de "boussole d’orientation" pour confirmer des choix professionnels. Pour Véronique Le Pen, responsable du pôle "Accueil, information, orientation et accompagnement" de la Mission locale du pays de Brest, le service civique aide également beaucoup à la prise de confiance en soi et en ses capacités.

Dans le cadre du plan national "1 jeune, 1 solution", 100 000 missions supplémentaires devraient être proposées. En savoir plus sur Idéo Bretagne.

Source

Le Télégramme, 17/02/21