Salariés. Ils se déclarent fatigués... et heureux

Plus d'un salarié sur deux se dit fatigué par son activité professionnelle même s'il se fait dans "une bonne ambiance". C'est ce qui ressort du 11è baromètre "Santé et qualité de vie au travail" réalisé par l'Ifop pour le compte du groupe Malakoff Médéric. 73 % des salariés interrogés sont ainsi satisfaits de leur qualité de vie au travail, 77 % y trouvent du sens et 81 % d'entre eux  considèrent qu'il y a une bonne entente dans leur entreprise, un record jamais atteint depuis 10 ans, même si "seulement" 56 % des interrogés considèrent que l'on s'occupe de leur bien-être au travail.

La qualité de vie au travail correspond d'abord à "l'ambiance et [aux] relations avec ses collègues", ensuite viennent la reconnaissance, la rémunération. Par contre, depuis 2018, plus de la moitié des français interrogés se disent plus fatigués (de 5 points). En cause : les gestes répétitifs, la station debout et le poids de charges lourdes mais surtout la fatigue nerveuse. En effet, 70 % se disent marqués par un travail nécessitant une concentration longue, par un rythme de travail plus intense ou plus rapide. Un rythme pointé du doigt par 46 % des sondés, soit 7 points de plus qu'en 2015.

Travail le soir ou le week-end ? 32 % et 52% des cadres, déclarent consulter leurs mails à domicile, 23 % travaillent en dehors de leurs heures de travail ou encore rester joignables pendant leurs congés (44 %). Des chiffres là aussi en augmentation par rapport à ceux de 2015.

Les axes de progression : l'autonomie, les perspectives d'évolution, la reconnaissance au travail...

Côté santé, ils se disent prendre plus en main leur santé par la pratique du sport. 52 % l'utilisent pour gérer le stress mais seulement 21 % pratiquent une activité physique quotidiennement.

Source

Le Télégramme, 19/09/19