Saint-Jacques (35). Inquiétudes à l'aéroport

L'aéroport de Rennes-Saint-Jacques est inquiet. Déjà touché par la pandémie, subira-t-il l'arrêt des vols Air France depuis Rennes ? Si cette situation se confirmait, Gérard Lahellec, vice-président du Conseil régional de Bretagne, l'aéroport perdrait des voyageurs et ne pourrait plus absorber le déficit structurel de celui de Dinard, soit un trou annuel de 800 000 euros.

L'aéroport rennais emploie 90 personnes, hors sous-traitants. Après 3 mois d'arrêt total, la reprise est timide. Des décisions seront prises après l'été, en fonction du maintien ou non de l'activité partielle, indique Emmanuel Thaunier, président de la CCI 35. D'ores et déjà, quelques départs à la retraite n'ont pas été remplacés et les contrats intérimaires ont été arrêtés, précise Nathalie Ricard, la directrice de l'aéroport.

L'aéroport rennais se trouve dans une situation bien différente des aéroports brestois et nantais, qui emploient respectivement 300 et 2 500 personnes. Ces derniers n'ont pas, pour l'instant, d'inquiétudes sur leur activité et leurs emplois.

Source

Le Télégramme, 22/06/20