Restauration. Des réfugiés chefs d'un jour dans des restaurants rennais

Dans le cadre du Refugee food festival, qui fait pour la première fois étape à Rennes jusqu'au 30 juin, des réfugiés ayant une appétence pour la cuisine se retrouvent chefs d'un jour dans des restaurants rennais partenaires. Le 26 juin, Anouck Méléard-Soller, cuisinière au Café Albertine et co-organisatrice du festival a ainsi accueilli Hadil Jlilati Bawadekji, syrienne de 29 ans, arrivée en France en août 2017 avec son fils.

Depuis, elle a appris le français, obtenu le statut de réfugiée et aimerait désormais s'engager dans une formation de cuisinière. Ensemble, les 2 cheffes ont concocté le menu qui a fait sensation : 44 couverts le midi et autant le soir !

Si le festival permet de faire découvrir des cuisines d'ailleurs, il a surtout l'ambition de mettre en valeur "les compétences et le savoir-faire" des personnes. Les cuisiniers français aident ensuite les aspirants cuisiniers, "souvent en voie de professionnalisation, à trouver une formation ou un emploi s'ils étaient déjà cuisiniers dans leur pays".

Source

Ouest-France, 27/06/19