Restauration. A Saint-Brieuc, apprendre le français et devenir commis de cuisine grâce à Ankrage

Pendant huit mois, dix réfugiés bénéficiaires de la protection internationale, se sont formés, dans le cadre du dispositif Ankrage, à la maîtrise de la langue française et au métier de commis de cuisine, un métier fortement en tension depuis la crise sanitaire. "Durant les cours de français, l’idée était d’améliorer leur niveau en intégrant le vocabulaire de l’environnement cuisine", précise Marie Brouard, l'une des formatrices. Les apprenants ont également bénéficié de stages.

Cette seconde promotion costarmoricaine s'achève sur une très bonne note : huit stagiaires ont décroché un CDD ou un CDI dans des restaurants briochins, indique Hélène Le Priellec, coordinatrice du projet à Akto, opérateur de compétences.

Le Greta, le lycée hôtelier La Closerie de Saint-Quay-Portrieux, Pôle emploi, l'Umih 22 et le Conseil régional de Bretagne comptent parmi les partenaires du dispositif.

Source

Ouest-France, éd. Côtes d'Armor, 09/05/22