Radios indépendantes. Près de 450 emplois menacés

Les radios indépendantes sont frappées de plein fouet par les conséquences économiques de la pandémie. Selon une enquête menée par le Syndicat des radios indépendantes (Sirti) qui compte 170 adhérents, près de 3 radios sur 4 pensent procéder à des licenciements, "entre 300 et 450 [au total] dans les 3 mois qui suivent". Un tiers d'entre elles n'ont déjà pas renouvelé les CDD et 90 % a sollicité le chômage partiel.

La raison ? Les finances de ces radios, souvent des PME, reposent à 55 % sur la publicité qui s'est effondrée pendant le confinement (-60 % pour la publicité nationale et -80 % pour la publicité locale). Résultat, 38 % des radios craignent pour leur survie à court terme.

Alain Liberty, président du Sirti, précise que les radios indépendantes ont déjà bénéficié d'un report de charges "mais les sommes dues restent une bombe à retardement sans reprise immédiate de la publicité". Le secteur attend des annonces de la part du ministre de la Culture.

Source

Les Echos, 26/05/20