Prêts garantis par l'Etat. Plus de 100 milliards d'euros engagés pour soutenir les entreprises

Lancés fin mars, les prêts garantis par l'Etat (PGE) répondent à un vrai besoin : selon Bercy, au 5 juin, 97 milliards d'euros ont été engagés sur une enveloppe totale de 300 milliards d'euros, soit 4 % du PIB français. Pour Nicolas Dufourcq, dirigeant de BPIfrance, cette opération est un "immense succès du système bancaire français". 

C'est le réseau BPCE (Banque Populaire, Caisse d'Epargne, Nataxis et Banque Palatine) qui a le plus prêté (22,5 milliards d'euros depuis fin mars). Soit autant en 2 mois et demi de pandémie qu'en 1 an. A l'inverse, la Banque Postale a été le réseau bancaire le moins sollicité (0,8 milliard d'euros).

Le commerce est les secteur qui a le plus bénéficié du dispositif (24,4 milliards d'euros), suivi de l'industrie manufacturière (17,18 milliards d'euros), des activités scientifiques et techniques (9,19), de la construction (8,58), du transport et l'entreposage (7,77), de l'hébergement et la restauration (6,78)... La santé et l'action sociale ont bénéficié de 2,35 milliards d'euros.

Et dans les territoires ? Les entreprises d'Ile-de-France ont reçu pour 34,7 milliards d'euros de PGE, 10,5 en Auvergne-Rhône-Alpes, 8,3 en PACA, 7,1 en Nouvelle-Aquitaine, 6,9 en Occitanie, 5,8 en Grand Est, 5,7 en Hauts-de France, 3,7 en Pays-de-la-Loire et 3,6 en Bretagne. Bourgogne-Franche-Comté, Normandie, Centre-Val-de-Loire et la Corse ferment la marche avec respectivement 2,6 milliards, 2,5, 2,1 et 0,7 milliard.

Source

Les Echos, 15/06/20