Plan 500 000 formations. Des doutes sur son efficacité

Alors que l'évaluation du plan "500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi" devrait être publiée par la Dares au second semestre 2017, des doutes apparaissent sur la réelle efficacité du dispositif, lancé en janvier 2016, dans lequel l'Etat a injecté 1 milliard d'euros.

Intervenant la semaine dernière lors d'un débat sur la formation professionnelle, Anousheh Karvar, coordinatrice au pôle travail pour le parti "En Marche" et ancienne directrice adjointe de Myriam El Khomri, ex-ministre du Travail, a évoqué des résultats qui n'étaient "pas satisfaisants". En cause : une mauvaise adéquation des formations aux besoins des entreprises, ces derniers n'ayant pu être correctement identifiés, malgré une cartographie réalisée au niveau des bassins d'emploi.

L'absence de diagnostic partagé sur l'emploi par toutes les parties est également citée par plusieurs représentants des Comités paritaires interprofessionnels régionaux (Coparef), notamment ceux de la Normandie ou de la Réunion. Le plan 500 000 formations a, en outre, manqué de coordination entre tous les acteurs mobilisés (Etat, Conseils régionaux, branches professionnelles, Opca...).

Emmanuel Macron annonce quant à lui un plan de 15 milliards d'euros pour la formation et les compétences des jeunes et des demandeurs d'emploi. Il devrait reposer sur des diagnostics partagés à 3 ou à 4 ans que les Conseils régionaux sont en train de bâtir. Georgette Bréard, vice-présidente de la région Bretagne en charge de la formation, de l'apprentissage et de l'orientation a annoncé lors du séminaire des Coparef que ce travail était le premier des 10 chantiers du contrat de plan de développement des formations professionnelles de Bretagne. 

Source

Les Echos, 07/06/17