Plan 500 000 formations. 6 mois après la formation, un taux d'accès à l'emploi de 51,2 %

Lancé fin 2015 sous le quinquennat Hollande, le plan 500 000 formations supplémentaires devait permettre de doubler, en 2016, le nombre de formations pour les chômeurs. L'objectif : atteindre 1 million d'actions de formation. Quel est le premier bilan de ce plan qui a surtout profité aux chômeurs peu qualifiés et aux plus de 45 ans ?

Si le taux d'accès à la formation est passé de 8,4 % à 15,1 % entre 2015 et 2016, le volet qualitatif est plus mitigé. 6 mois après une formation, le taux d'accès à l'emploi a fait du sur-place, restant à 51,2 %. Celui mesurant le taux d'accès à l'emploi durable a même reculé.

Ce plan en faveur de la formation des demandeurs d'emploi a été décidé dans l'urgence et a surtout financé des formations courtes. Les Conseils régionaux et Pôle emploi, au vu des objectifs à atteindre, ont plus privilégié les achats de formation que les besoins en compétences des recruteurs. Aussi le ministère du Travail indique qu'"avec le recul, il semble que se dégage un réel consensus sur les inconvénients attachés à une approche annuelle et un risque de "stop and go" dans la politique partenariale de formation des demandeurs d'emploi".

Le ministère du Travail rappelle que ces premiers résultats sont "purement descriptifs" et ne permettent pas de mesurer l'impact des formations. Par ailleurs, une formation ne suffit généralement pas pour qu'un chômeur de longue durée ou peu qualifié retrouve un emploi.

Source

Les Echos, Ouest-France, 08/12/17