Pêche. Un "pack breton" pour relever tous les défis

Le 3 juin, Loïg Chesnais-Girard, président du Conseil régional de Bretagne a rencontré, à Concarneau, les acteurs bretons de la filière des produits de la mer : concédants, propriétaires des installations portuaires, pêcheurs, mareyeurs, conchyliculteurs, pisciculteurs ou professionnels de l'algoculture... et concessionnaires des ports bretons. L'objectif de cette rencontre qu'il a qualifiée d'historique : faire un état des lieux d'un secteur gravement touché par la pandémie, réfléchir à l'avenir de la filière et à la valorisation des produits auprès des consommateurs. Avec une volonté affichée de faire de la filière halieutique, "un véritable pack breton offensif" face à la crise sanitaire et le Brexit.

La consolidation de la filière passe, selon Loïg Chesnais-Girard, par un soutien (déjà effectif) aux entreprises impactées par le Covid, par un travail sur la formation et l'information afin de susciter des vocations auprès des jeunes et enfin, par des investissements pour soutenir l'activité.

Avec la Région, BreizhMer, travaille à la mise en place d'un écolabel afin d'identifier et valoriser les produits régionaux. Il permettrait aux consommateurs d'identifier "les produits, la zone de pêche, la traçabilité, la fraicheur, la qualité" ce qui démontrerait, "l'excellence de nos produits régionaux" selon Olivier Nezet, président du Comité régional des pêches maritimes et de l'association BreizhMer, structure interprofessionnelle des acteurs bretons de la filière pêche et aquaculture.

L'idée de regrouper tous les acteurs bretons de la filière prend donc tout son sens, d'autant que BreizhMer, l'association interprofessionnelle régionale, pèse 70 % de l'halieutique française.

Source

Le Télégramme, Ouest-France, 04/06/20