Pâtisserie. Les entreprises finistériennes en manque d'apprentis

Philippe Guillerm, professeur de pâtisserie au CFA de Cuzon craint, comme ses collègues, de manquer d'apprentis pâtissiers à la rentré prochaine. Il déplore le peu de candidats venus le 27 juin aux portes ouvertes de l'établissement et la difficulté, inédite cette année, à recruter dans sa section. Car, d'habitude, les candidats sont légions, indique-t-il.

Les études en pâtisserie offrent de belles évolutions de carrières. Obtenu après le CAP et la mention complémentaire, le brevet technique des métiers est notamment un passeport pour ceux qui souhaitent travailler à l'étranger.

Par ailleurs, afin de sécuriser les apprentis et éviter les ruptures de contrat, une possibilité de poursuivre les études et de trouver un autre maître d'apprentissage si la relation avec l'entreprise initiale ne fonctionne pas, sera proposé à la rentrée prochaine.

Une quarantaine de contrats d'apprentissage sont à pourvoir dans le Finistère. Pascal Cadieu invite les personnes intéressées à se faire rapidement connaître pour effectuer un essai en entreprise avant la rentrée de septembre.

Source

Le Télégramme, éd. Quimper, 27/06/20