PIC. Un rapport d'évaluation pointe des effets modérés sur l'accès à la formation

Lancé en 2019, le Plan d'investissement dans les compétences (PIC) n'aurait pas eu, jusqu'à présent, d'impact significatif sur l'accès à la formation des demandeurs d'emploi très éloignés du marché du travail, selon le comité scientifique chargé d'évaluer ce dispositif. Ce plan, doté de près de 15 milliards d'euros sur 5 ans, doit aider à former 1 million de chômeurs très peu qualifiés et 1 million de jeunes éloignés du monde du travail. Mais la crise sanitaire de 2020 a freiné la dynamique (-21 %) de l'année précédente avec 1 million d'entrées en formation.

En 2020, le nombre de formations proposées s'est maintenu grâce au Compte personnel de formation (CPF), dispositif facilement activable et mobilisable par les chômeurs. Mais les objectifs poursuivis sont différents : le CPF propose plutôt des formations courtes tandis que le PIC permet d'accéder à des formations certifiantes et plus longues. 

Quels sont ses effets sur les personnes éloignées de l'emploi ? Lire la suite.

Source

Les Echos, 26/11/21; Le Monde, 27/11/21