Ostréiculture. La pénurie de saisonniers fragilise les entreprises bretonnes

Les 800 entreprises ostréicoles bretonnes retiennent leur souffle à l'approche des fêtes de fin d'année. Elles ne parviennent pas, cette année, à recruter tous les saisonniers nécessaires. Pendant cette période intense, elles réalisent 50 % de leur chiffre d'affaires. Des difficultés sont même observées "pour des contrats longs", indique Philippe Le Gal, le président du Comité régional conchylicole de Bretagne Sud.

Cette situation est d'autant plus inédite que, l'an dernier en pleine crise sanitaire, les candidatures des personnels employés dans les stations de ski ou dans la restauration avaient afflué.

La pénurie s'observe partout en Bretagne. A l'image du job dating organisé le 19 novembre, à Riec-sur-Belon, par Pôle emploi et les établissements d’ostréiculteurs Thaëron et Cadoret. Seules 25 personnes se sont déplacées pour décrocher l'un des 200 postes à pourvoir.

L'ostréiculture emploie près de 3 000 personnes en Bretagne.

Source

Le Télégramme, 22/11/21 ; Ouest-France, éd. Quimperlé-Concarneau, 22/11/21