Orientation. Les choix de jeunes marqués par la crise

La pandémie, le confinement, la crise économique que connaissent de nombreux secteurs, comme l'aéronautique, impactent les choix d'orientation et les motivations des jeunes. Quel sens donner à sa vie et à son futur métier ?

Une étude IFOP réalisée début mai auprès de lycéens et d'étudiants balise ces changements : 73 % veulent suivre une formation plus proche de leur domicile, 65 % opteront pour celles moins onéreuses...

De plus, en l'absence de conseils des enseignants, des professionnels de l'orientation, sans accès à des salons ou aux portes-ouvertes des établissements d'enseignement... les jeunes, plus isolés, ont avancé sur leurs projets, davantage marqués par la sphère familiale. La sociologue Agnès Van Zanten alerte : "on sait que l'orientation est influencée dès la naissance par des facteurs très lourds comme le milieu d'origine et l'action de l'entourage. C'est la fausse méritocratie du système français [...] avec pour conséquence un accroissement des inégalités."

Certains se réorientent déjà vers des métiers "plus utiles", tournés vers les autres...

Source

Le Monde, 06/07/20