Moto. A Brest, pénurie de mécaniciens confirmés

BMW devait ouvrir en avril une concession moto à Brest. Faute d'avoir trouvé un mécanicien moto confirmé, l'enseigne qui espère ouvrir son garage brestois en juin, ne lésine pas sur les moyens pour séduire les candidats. Il est prêt à payer sa future recrue plus de 2 000 euros par mois et à la former en interne si elle est multimarques et non spécialiste de BMW.

D'autres enseignes brestoises de moto rencontrent les mêmes difficultés. Run Up Moto recherche sans succès son mécanicien et Dafy, qui va bientôt voir partir en retraite le sien, n'a pas encore trouvé la perle rare pour le remplacer.

Hervé Meubry, gérant de Dafy indique que les enseignes Dafy d'autres régions ne rencontrent pas ce problème.

Source

Le Télégramme, 09/03/20