Mobilité. Les entreprises de plus de 100 salariés doivent se doter de plans mobilité pour 2018

Au 1er janvier 2018, les entreprises de plus de 100 salariés devront avoir rédigé un plan de mobilité pour leurs salariés. Cette obligation découle de l'article 51 de la loi de transition énergétique de 2015 qui fixe au chef d'entreprise l'objectif "d'améliorer la mobilité de son personnel et encourager l'utilisation des transports en commun et le recours au covoiturage". Près de 50 000 sociétés sont concernées par cette mesure.

Les entreprises récalcitrantes ne s'acquitteront pas d'une amende mais ne percevront plus de soutien technique et financier de l'Adème. La démarche vise surtout à convaincre les chefs d'entreprise que la prise en compte de la manière dont les salariés viennent au travail ou se déplacent dans la journée influe sur leur activité, leur niveau de stress et peut améliorer leur efficacité, sans compter la lutte contre les gaz à effet de serre.

Pour aider les entreprises dans cette démarche, l'Adème et le Gart ont publié un guide de mise en oeuvre et proposent de fiches de "bonnes pratiques" qui peuvent être dupliquées.

Source

Les Echos, 19/09/17